Les messages de Claire ; dans quel non-sens le royaume de France est passablement gouverné? Claire nous délivre ses infos pertinentes au fur et à mesure de l'actualité. En quelque sorte, un blog dans le blog!

Salut,

L'association "Après dissipation des brumes matinales" propose :
le vendredi 15 mai à 20 h 30, salle des fêtes (Rex) à Montagnac

Laurent MALOT et Gilles COQUARD dans un concert à voix basse,
duo voix-basse électrique.

Entrée : 10 €
Renseignements et réservations : 06 78 65 28 80

Laurent Malot ne laisse pas les planches froides. Auteur-compositeur de
ses chansons ou partageant la plume et les notes avec d'illustres
collègues comme Bernard Joyet ou Allain Leprest, il s'amuse, joue,
polémique, choque et attendri les spectateurs. Il est accompagné aux
samples, aux choeurs et à la basse électrique 6 cordes par Gilles
Coquard, maître incontesté de cet instrument que l'on a pu voir aux
côtés de Mino Cinelu, Nilda Fernandez (les fidèles du Printival Boby
Lapointe s'en souvienne) ou encore Bireli Lagrene. Loin du musicien
accompagnant un chanteur, il s'agit là entre les 2 protagonistes d'un
véritable dialogue musical et textuel où se mêle l'humour, l'amour, la
dérision et la contestation. On a déjà entendu dire à la fin du
spectacle que l'ombre de Nougaro n'était pas si loin…

http://www.myspace.com/laurentmalotnordine

Contact : Emmanuel Karmazyn
Après dissipation des brumes matinales
22 rue Jean Jaurès 34 530 Montagnac
04 67 25 04 76 • 06 78 65 28 80
manu.karmazyn@free.fr

Pour le cas où vous ne seriez pas doté de l'ADSL (si, si, ça arrive, et
pas qu'à Villeveyrac), vous trouverez une présentation du duo avec des
images et même une chanson à voix basse sur le blog familial et
néanmoins sporadique :
http://karmazyn-diaz.midiblogs.com/

Appel des appels

L' Appel des appels MONTPELLIER

 

LE SAMEDI 9 MAI 2009

A l'Université Paul Valéry Montpellier 3- amphi B -route de Mende

 

NON A LA TYRANNIE  

DE LA MARCHANDISATION ET DE L'EVALUATION !

 

 

 

 

 

                                     ENTRÉE LIBRE

          

             

 

 

PROGRAMME :

 

 

         - 14H Accueil  des participants

       

        - 14h 30  Ouverture : Rajaa Stitou et Roland   Gori

 

      - 15h Singularité et pluralité des modes de résistances

 

Séquences animées par Rajaa Stitou

 Christine Massac, Jean-Charles Taddei

 

        - Culture et médias : Jean-Marc Urrea  et Jacques-Olivier Teyssier

 

                  

 

        - Justice : David De Pas

 

-       Education-Social-Citoyenneté :  Bastien Cazal , Salim Mokaddem et Jean-Charles Taddei

 

        - 15h50 Discussion suivie de paroles de citoyen

 

        - 16h20 Santé :

Hôpital ,médecine somatique : Jean Ribstein

      Clinique  et éthique : Claude Sibony

      Psychiatrie : Robert Brès  et Hervé Bokobza

 

      - 16h50 Société et folie : « la déprime des opprimés » Patrick Coupechoux

(sous   réserve)

 

 

 

      - 17h20 Recherche et Université :  Olivier  Coux-Jean et Bernard  Paturet 

 

17h40 -Discussion suivie de paroles d'étudiant

 

18h   En guise de conclusion 

         Inservitude et engagement : Roland Gori


 

 Inadmissible le DAL a été condamné à verser 12 000 euros.
Pétition à signer :



http://www.daldax.org/petitions/index.php?petition
 



Subject: beurk...vive le capitalisme!!! et pis...nous vivons trop vieux il parait!


Ca fait froid dans le dos...
     M'enfin, faut bien crever de quelque chose, non ?
     Rappelons brièvement les faits :
     - La société Saipol, propriétaire de la marque Lesieur,
et grossiste en huile, a acheté à vil prix un lot de 40 000 tonnes
     d'huile de tournesol ukrainienne.
     - Exerçant son métier, cette société a revendu avec
profit cette huile à d'autres multinationales de l'agroalimentaire.
     - Un contrôle a posteriori a mis en évidence la présence
frauduleuse dans ce lot d'huile minérale destinée à la lubrification
des moteurs.
     - Même s'il n'est pas établi que ce mélange peu ragoûtant
soit méchamment toxique, eussions nous eu affaire à des gens
responsables que ce lot eût immédiatement rejoint la seule
destination qui lui seyait : la poubelle.
     - Que croyez-vous qu'il arriva ? Ces empoisonneurs dont
l'avidité autant que la veulerie sont sans limite, ont néanmoins
décidé d'utiliser sciemment cette huile pour composer leurs
produits de merde.
     - Le pire, c'est qu'ils ont eu l'accord des autorités
(françaises et européennes) qui ont décrété que tant que les produits
n'en contenaient pas plus de 10 %, personne ne devait tomber
trop malade.
     - Ils ont 40000 tonnes à écouler, un peu plus de 5000
pour la seule France. Cela fait eviron 10 0 grammes de saloperie par
habitant à faire ingurgiter !
     - La Grèce, dont les autorités semblent moins irresponsables
que les nôtres, vient de réagir et d'interdire l'utilisation de tous les
lots depuis le 1er janvier.
     Mais chez nous, dans nos hypermarchés, il y a donc en ce
moment dans des produits contaminés à l'huile de moteur !
     C'est le Canard Enchaîné qui a révélé l'affaire il y a 2 semaines,
avec des reprises le jour même dans la presse nationale. Puis plus
rien, tout le monde s'en fout.
     La semaine dernière, le Canard publie une liste de marques et
des types de produits concernés. Aucune réaction cette fois:
     Enfin hier, le Canard publie des notes internes de l'ANIA
(Association Nationale des Industries Alimentaires), qui montrent
l'envers du décor, comment les industriels vivent la crise, en chiant
dans leur froc et priant que l'info ne soit pas reprise et que le temps
efface rapidement cette histoire.
"Il a été décidé hier en réunion de crise à l'ANIA de ne pas répondre
au Canard enchainé formellement. Un projet de communiqué de presse,
préparé la semaine dernière, a été réactualisé.
     Le communiqué de presse ne sera pas diffusé en proactif.
Nous attendons la prochaine parution du Canard Enchaîné et les
éventuelles reprises par la presse pour réagir."
     "Par rapport à l'article de mercredi dernier,cette nouvelle parution
n'apporte pas d'éléments clés supplémentaires et n'est pas à
la Une du journal. En revanche, de nombreuses marques sont citées,
ainsi qu'une liste à la Prévert de nombreux produits incorporant de
l'huile de tournesol, ce qui n'était pas le cas la semaine dernière mais
que l'on craignait"
     Ces gens là sont capables d'importer n'importe quelledenrée
alimentaire de l'autre bout du monde, dans le seul but de gagner de
l'argent. Ils n'ont plus la moindre emprise sur la "traçabilité" des
produits qu'ils achètent ainsi, qui peuvent être trafiqués, bourrés
de pesticides ou de n'importe quelle autre merde. Et qu'ils ne
viennent pas prétendre le contraire, puisque cette sombre affaire en
fournit une preuve éclatante.
     D'ailleurs un produit importé au prix le plus bas est une quasi
certitude de mauvaise qualité doublée d'exploitation des humains qui
ont servi à le produire, triplée d'une pression sur l'emploi et le salaire
des salariés français.
     Ce sont les mêmes qui vendent leurs produits au prix fort
en geignant sur la hausse des matières premières, et nous gavent de
pubs ineptes avec enfants blonds et mamans épanouies qui
éprouvent un plaisir intense à bouffer leurs saloperies suremballées
dans d'affriolants plastiques aux couleurs vives.
     Il faut lutter contre ces pratiques ! Ils faut lutter contre ces salopards !
Et il faut rappeler à Monsieur Delanoë que c'est ça, le libéralisme !
     Comme on l'a vu, leur plus grande trouille est que le nom des
marques s'ébruite, ce qui pourrait occasionner une baisse de leurs
ventes et de leurs sacro-saints profits, qui les aveuglent à unpoint
tel qu'ils sont capables pour cela d'empoisonner leurs clients
sans remords.
     Alors dénonçons les, ces sinistres pleutres ! Et vous camarades
lecteurs, relayez l'information ! Selon vos moyens, parlez-en
autour de vous, dans vos blogs, dans vos journaux, et surtout,
CITEZ LES MARQUES, c'est de ça dont ils ont la trouille !
     Les marques concernées, à boycotter d'urgence et
durablement, sont les suivantes :
     > Lesieur, bien évidemment, puisque leur avidité est à
l'origine du problème et toutes les marques du groupe :
     > Fruit d'or
     > Epi d'or
     > Frial
     > Isio 4
     > Oli
     > Carapelli
     > Saupiquet
     > Toutes les marques du groupe Unilever , par exemple
     > Amora
     > Planta Fin
     > Maille
     > Knorr
     > Magnum
     > Miko
     > ....
Les poduits les plus susceptibles de contenir de l'huile empoisonnée
sont les suivants :
     > Mayonnaise
     > Tarama
     > Sauce Béarnaise
     > Chips
     > Vinaigrette allégée
     > Surimi
     > Céleri Rémoulade
     > Soupe de poisson en conserve
     > Poisson pané
     > Paupiettes de veau
     > Thon et sardines à l'huile
     > Pates à tartiner chocolatées
     > Gaufrettes à la confiture
     > Barres céréalières et sucrées pour les enfants
     > Cookies
Merci d'avance, et faites tourner !

     Voici l' article sur le FIGARO Santé. De Commentaires 44
     http://www.lefigaro.fr/sante/2008/05/14/01004-20080514ARTFIG00602-de-l-huile-de-moteur-dans-des-produits-alimentaires-.php

     Des préparations alimentaires auraient été conçues avec une dose
d'huile de moteur mélangée à de l'huile de tournesol classique. Crédits
photo : AFP
     Le lubrifiant, mélangé à un lot de 40.000 tonnes d'huile de
tournesol, a servi à la préparation d'un nombre indéterminé de produits
n'ayant jamais été retirés des rayons français.
     «De l'huile de moteur dans la mayo !» Derrière ce titre
hallucinant, Le Canard Enchaîné révèle mercredi une affaire peu ragoutante
pour les consommateurs de mayonnaise, vinaigrette industrielle, conserves à
l'huile et autres plats cuisinés. Autant de préparations alimentaires qui
auraient été conçues avec une dose d'huile de moteur mélangée à de l'huile
de tournesol classique.
     Tout commence fin février lorsque l'entreprise Saipol
(propriétaire de Lesieur) numéro un de la transformation des oléagineux
reçoit dans son usine de Sète une cargaison de 2.800 tonnes d'huile de
tournesol brute en provenance d'Ukraine. Une cargaison elle-même issue d'un
lot de 40.000 tonnes livré également aux Pays-Bas, en Italie et en Espagne.
     Les aliments contenant moins de 10 % d'huile frelatée autorisés
     Un mois plus tard, l'entreprise est avertie par un industriel du
nord de l'Europe, destinataire du même lot, de la présence d'huile de moteur
mélangée à l'huile de tournesol. Le 21 avril, soit un mois après avoir été
informée du problème, et deux mois après avoir reçu l'huile frelatée, Saipol
prévient enfin la Direction générale de la concurrence, de la consommation
et de la répression des fraudes (DGCCRF) française. Selon Le Canard, 19 des
2.800 tonnes d'huile livrées à Sète seraient en fait de l'huile de moteur et
non de l'huile de tournesol.
     Averties, la Répression des fraudes et la Commission européenne
lancent une alerte et retirent les produits des rayons. Des produits qui,
disent-elles, n'ont pas atteint le consommateur. C'est du moins ce qu'elles
affirment dans un premier temps. Car en réalité, ni la DGCCRF, ni Bruxelles
ne savent quelle quantité de produits a été contaminée. Aussi, le 2 mai, la
Commission européenne produit, en catimini selon l'hebdomadaire satirique,
une recommandation autorisant la vente de tous les aliments contenant moins
de 10 % d'huile frelatée. Comme l'affirme une note de la Répression des
fraudes que s'est procurée Le Canard Enchaîné, aucun rappel n'a été effectué
car l'huile ne présentait pas un risque de toxicité aigüe. Pour Bruxelles,
l'huile utilisée comme lubrifiant n'ayant pas reçu ses additifs les plus
toxiques, et c'est le cas du lot concerné dans cette affaire, un homme peut
en avaler jusqu'à 1,2 grammes par jour.




          LES MESSAGES DE CLAIRE




UN COUP DE GUEULE !


Mon cri ... N'est pas seulement le mien ... Mais celui de milliers de personnes en situation d'exclusion, d'invisibilité ... D' INEXISTANCE! … Tant humainement que légalement.
Une personne handicapée vivant seulement avec l'AAH ... Un travailleur SDF ... Un SDF sans travail ... Un travailleur précaire ...
Tous nous sommes à bout!
S'il vous plait ... Diffusez, faites diffuser ce message !
Utilisez le s'il vous semble juste et faite lui vivre sa vie !
Aidez nous à être entendu(e) s!
MERCI de votre action ... Continuez de vous battre.
Pour que les mots … Solidarité … Egalité … Humanité … Ne disparaissent pas du dictionnaire !
Merci!

A lire ... Et si ...
A diffuser ... Utiliser ..... Copier ...
Sans aucune modération
Amitiés

Janine Thombrau


Moi, Janine Thombrau, rongée par une Sclérose En Plaques , n'ayant pas choisi d'être handicapée ni de ne pouvoir travailler, en mon nom et celui de milliers d'autres exclus, malades, travailleurs précaires, citoyens sans toit….

JE DENONCE…

- Je dénonce le pouvoir de notre pays incapable d'assurer la protection de ses citoyens les plus fragiles.

- Je dénonce le pouvoir législatif, Députés et Sénateurs, qui, malgré leurs belles paroles tricotées de condescendance et de compassion de théâtre, ignorent totalement le vécu d'une grande part de leurs concitoyens.

- Je dénonce le pouvoir exécutif qui, avec la complicité des deux assemblées, prend aux plus pauvres pour donner aux plus riches…. Et ce même pouvoir de n'être rien de plus qu'un pantin au service des plus riches.

- Je dénonce les dirigeants d'un pays qui dans quelques jours sera à la présidence de l'Union Européenne et j'ai honte pour nous quand ces mêmes osent dire que le handicap sera une de leurs priorités. ( En vue de sa Présidence de l'Union Européenne à partir du 1er juillet, le Ministre du Travail et de la Solidarité a affirmé que "la politique du handicap était au cœur des priorités d'action" du Gouvernement…).

- Je dénonce encore ces dirigeants qui ont signé une convention de l'ONU et qui ne l'appliquent même pas sur leur territoire. (Cette convention de 32 pages avec son Protocole facultatif adoptés le 13 décembre 2006, - ouverts à la signature au siège des Nations unies, à New York, le 30 mars 2007, sont entrés en vigueur le 3 mai 2008 – interdit toute forme de discrimination au travail liée au handicap, notamment en matière de recrutements, de promotion et de conditions de travail. Elle stipule qu'à travail égal on doit toucher un même salaire…).

Elle exhorte par ailleurs les Etats signataires à promouvoir l'emploi des personnes handicapées, notamment au moyen d'une "discrimination positive" à leur égard.

La convention stipule encore que les handicapés ne peuvent être exclus des systèmes éducatifs et exige des Etats signataires qu'ils facilitent leur accès aux bâtiments, aux moyens de transports, aux écoles et aux lieux de travail…)

- Je dénonce l'opulence et les bénéfices des industries pharmaceutiques qui se nourrissent de la maladie et de la détresse des malades et des handicapés (Rien que 7,11 milliards d'euros, pour Sanofi Aventis en 2007)

- Je dénonce les bénéfices « pharaoniques » des entreprises qui utilisent chômage et misère comme une arme de soumission

- Je dénonce ces patrons et ces actionnaires du CAC 40 qui n'imaginent même pas reverser 10% de leurs bénéfices pour sauver la sécurité sociale, la santé et la solidarité.

(DOUZE milliards pour Total, sept milliards pour BNP et Sanofi, cinq milliards pour EDF et Société générale. Les profits dégagés en 2006 par les entreprises du CAC 40 totalisent 97 milliards d'euros. Soit une progression de 10 % par rapport à l'année précédente… Et plus de cent milliards d'euros en 2007)

- Je dénonce ces entreprises qui affichent leurs bénéfices pantagruéliques et délocalisent ou licencient pour en faire encore plus…. Allongeant sans vergogne la liste des chômeurs et par là même des malades.

- Je dénonce l'incompétence … Le mépris … L'inhumanité … D'un pays qui est incapable d'assurer une retraite normale, avec les mêmes plaisirs, la même qualité de vie, à ses « vieux » qui l'ont construite.

- Je dénonce la misère de 850 000 handicapés, qui n'ont pas choisi d'être dans cet état et de ne pas travailler … Qui, de fait, vivent largement au dessous du seuil de pauvreté…

(Il me reste 408,97 € sur mon AAH, après avoir payé frais médicaux non remboursés et franchises ... Pour: m'héberger, manger, payer ma part de charges, téléphoner, écrire, et peut-être m'habiller ... ???? Car vu ma dépendance, il m'est impossible d'habiter seule...)

- Je dénonce le volontaire oubli de cette population qui se situe en dessus de 7,5 à 8 sur l'échelle EDSS … Et qui se trouve dans l'impossibilité totale de vivre seule et de travailler…. Ainsi que le manque de structures pour les accueillir.

- Je dénonce les mensonges du pouvoir, vos mensonges, sur le soi-disant déficit de la Sécurité Sociale … Afin de culpabiliser les français et en particulier les malades. Bien sûr que si des recettes ne rentrent pas … Il y a déficit ! Mais de quelles recettes s'agit-il ?
(Qu'en est- il de la part des recettes fiscales qui doivent être imputées au fonctionnement de la « Sécu. » ? Une partie des taxes sur le tabac : 7,8 milliards, sur l'alcool : 3,5 milliards, La partie des primes d'assurances automobiles : 1,6 milliards, La partie de la taxe sur les industries polluantes : 1,2 milliards, La part de TVA : 2 milliards, retard de paiement pour les contrats aidés : 2,1 milliards, retard de paiement par les entreprises : 1,9 milliards. En faisant une bête addition, on arrive au chiffre faramineux de 20,1 milliards d'Euros).

- Je dénonce cette outrecuidance que vous avez de nous culpabiliser en nous mettant sur le dos vos incompétences de gestion… Où plutôt de dissimuler sous ces apparentes incompétences vos choix de faire les riches plus riches et les pauvres à la fois plus pauvres et responsables des malheurs de notre société…

- Je dénonce cette société qui stigmatise les pauvres, les malades, les chômeurs, bref tous les « fragiles » ou les « pas dans le moule », cherchant à en faire des boucs émissaires et à faire régner un régime de la PEUR... »

- Je dénonce cette société et ce système qui fait son chemin vers un individualisme forcené et un incivisme qui fait oublier que : « Ca n'arrive pas qu'aux autres » …

- Je dénonce par là même cette même société qui fait que nombre d'employeurs préfèrent payer des amendes plutôt que d'employer des handicapés.

- Je dénonce ces centaines de communes qui ne se fendent pas des aménagements indispensables pour nous permettre une vie respectant notre liberté de circulation et l'égalité dans les transports…. Fauteuils roulants … Poussettes … Même combat !

- Je dénonce l'état de la majorité de leurs rues et trottoirs, de du peu de places accessibles en stationnement handicapé… Car même si elles en avaient pour certaines la volonté politique … La compensation du transfert des charges ne se fait pas ou si mal.


- Je dénonce une république qui ne nous donne pas, malgré ses fondements, les moyens d'autonomie et d'indépendance financière nous permettant la qualité de vie à laquelle peut prétendre tout citoyen.

- Je dénonce aussi une société qui n'accorde l'AAH qu'à partir de 20 ans, déniant ainsi la majorité à 18 ans.

- Je dénonce, messieurs qui nous dirigez, votre a rrogante inhumanité, vos certitudes goguenardes lorsque vous parlez des handicapés et des exclus, et votre incommensurable mépris de la connaissance et du respect de ceux dont vous avez la charge.

- Je dénonce … J'accuse … L'Etat Français d'abuser « le peuple électeur », d'en abuser et d'utiliser la démocratie contre toute une partie du peuple…. Au bénéfice outrageant d'une infime partie… De pratiquer un népotisme d'état !

Alors … Si personne ne réagit … A qui le tour ?
Quelles seront les prochaines victimes de cette course sociale à reculons… Quels seront les nouveaux coupables de la descente aux enfers de notre société ?



 



Il me semble qu'il est important de diffuser le plus largement possible ces  propos du Ministre de la Fonction publique (sic) rapportés par Charlie-Hebdo, tenus lors d'une réunion de la Fondation Concorde, proche de la majorité actuelle, le mercredi 20 octobre au Café Restaurant Pépita à  Paris :
 
 "Les retraités de la fonction publique ne rendent plus de services à la  nation. Ces gens-là sont inutiles, mais continuent de peser très lourdement.  La pension d'un retraité, c'est presque 75% du coût d'un fonctionnaire  présent. Il faudra résoudre ce problème."
 "Le grand problème de l'État, c'est la rigidité de sa main-d'oeuvre. Pour faire passer un fonctionnaire du premier au deuxième étage de la place Beauvau, il faut un an. Non pas à cause de l'escalier [rires dans la salle], mais des corps. Il y a 1400 corps. 900 corps vivants, 500 corps morts [rires], comme par exemple l'administration des télécoms. Je vais les remplacer par cinq filières professionnelle qui permettront la mobilité des ressources humaines : éducation, administration générale, économie et finances, sécurité sanitaire et sociale. Si on ne fait pas ça, la réforme de l'État est impossible. Parce que les corps abritent des emplois inutiles."

 "A l'heure actuelle, nous sommes un peu méchants avec les fonctionnaires. Leur pouvoir d'achat a perdu 4,5% depuis 2000."
 "Comme tous les hommes politiques de droite, j'étais impressionné par l'adversaire. Mais je pense que nous surestimions considérablement cette force de résistance. Ce qui compte en France, c'est la psychologie, débloquer tous ces verrous psychologiques."
 "C'est sur l'Éducation nationale que doit peser l'effort principal de réduction des effectifs de la fonction publique. Sur le 1,2 million de fonctionnaires de l'Éducation nationale, 800 000 sont des enseignants. Licencier dans les back office de l'Éducation nationale, c'est facile, on sait comment faire, avec Éric Woerth [secrétaire d'État à la Réforme de l'État] : on prend un cabinet de conseil et on change les process de travail, on supprime quelques missions. Mais pour les enseignants, c'est plus délicat. Il faudra faire un grand audit."
 
 "Le problème que nous avons en France, c'est que les gens sont contents des services publics. L'hôpital fonctionne bien, l'école fonctionne bien, la police fonctionne bien. Alors il faut tenir un discours, expliquer que nous sommes à deux doigts d'une crise majeure - c'est ce que fait très bien Michel Camdessus, mais sans paniquer les gens, car à ce moment-là, ils se recroquevillent comme des tortues."
 
 Il admet dans ses propos que les français sont satisfaits de la qualité du service public rendu par les fonctionnaires, quels qu'ils soient. C'est bien en les fragilisant de l'intérieur (sous effectif, baisse d'investissements etc.) qu'il compte rendre les services publics impopulaires auprès des populations. Une impopularité qui lui servira de prétexte pour les privatisations à venir. Alors que ce sont bien les attaques à l'oeuvre depuis de nombreuses années qui dégradent la qualité des services publics.

Hebergeur d'images


   Rien à cliquer dans cet article, juste lire.
    Claire évolue en milieu étudiant et nous informe, là où l'info ("il est 20h, la police vous parle") n'informe pas.

Prenez le temps de lire ce message qu'un principal (anonyme) de collège
demande de faire circuler très largement.
Merci. Edith
.................................................................
 
Bonsoir,
 
… j'occupe depuis cette rentrée la fonction de Principal d'un Collège
dit "difficile", classé "Ambition Réussite". 82% des élèves sont issus de
catégories socio-professionnelles très défavorisées. Un Collège ghetto, avec
ses problèmes quotidiens, et les problèmes de violence dans le quartier.
Je suis très fier d'avoir travaillé pendant plusieurs années à Meaux, puis
dans la banlieue de Lyon pendant 4 ans, et aujourd'hui ailleurs dans le
Rhône. Fier d'être fonctionnaire de la République, d'assumer cette mission de
service public tant décriée.
 
Ce soir, ma fierté m'a abandonné. J'ai honte. J'ai surtout honte de devoir
affronter le regard des professeurs, des surveillants, des partenaires
extérieurs, des parents d'élèves et des élèves.
 
Vous vous souvenez tous de la promesse de notre président de la République
pour ne pas laisser les "orphelins de 16 heures" à la rue ?
 
Vous vous souvenez des annonces de M. Darcos, Ministre de l'Education
nationale, à propos de la mise en place de l'accompagnement éducatif, ce
dispositif devant accueillir tous les collègiens de 16 heures à 18 heures ?
 
La circulaire a paru au journal officiel le 13 juillet 2007. Je l'ai
découverte en détails au moment même où je prenais mes fonctions au Collège X
fin août, comme tous mes autres collègues Principaux de Collèges en Education
Je me suis mis en quatre pour mettre en place ce dispositif, car je suis un
fonctionnaire responsable. J'ai mis mes opinions de citoyen dans ma poche, et
j'ai tout fait pour que ce dispositif soit un succès.
 
Je rappelle à tous que cet accompagnement éducatif devait concerner les élèves
volontaires, encadrés par des enseignants volontaires.
 
Sur 365 élèves, j'ai réussi à en convaincre 225: 61,5 % de l'effectif total.
La moyenne dans le Rhône tourne autour de 28 %.
 
Sur 47 enseignants, j'en ai convaincu 29. Je suis allé solliciter la MJC du
quartier pour mettre en place un atelier de danse urbaine. J'ai sollicité le
Centre social pour mettre conjointement en place l'aide aux devoirs, 3 fois
par semaine. 100 % des élèves de 6ème étaient inscrits à cette dernière
action. J'ai sollicité une compagnie artistique pour mettre en place un
atelier d'écriture. Les professeurs ont ensuite proposé un atelier de
sciences physiques, un club journal des collégiens, une activité escalade,

français. J'étais en pourparlers avec un club d'échecs et un autre de rugby
pour enrichir l'offre.

J'ai même réussi à débaucher un danseur de la maison de la danse, qui vient de
partir pour le cirque du soleil à Las Vegas....
 
Tout cela a bien sûr un coût. Vous vous en doutez.
 
L'Inspection académique et le Rectorat nous ont transmis courant octobre 2007
une enveloppe d'heures pour les professeurs et les intervenants extérieurs
(pour ces derniers, ces heures devaient être transformées en vacations,
payées 15 € de l'heure).
 
Je disposais de 1476 heures. C'est à partir de cette enveloppe que je n'avais
pas demandé que j'ai construit mon offre. J'ai informé les parents d'élèves,
et le 12 novembre, les actions se sont mises en place. L'aide aux devoirs
avait commencé dès le 20 septembre. Les élèves étaient pour la plus part
d'entre eux très heureux.
 
Début décembre, j'ai mis en paiement auprès du Rectorat les heures effectuées
Cet après-midi, mardi 29 janvier 2008, réunion officielle à l'Inspection
académique. L'inspecteur d'Académie préside la réunion, flanqué de ses deux
adjoints et de deux chefs de service. Configuration inhabituelle. Curiosité
puis inquiétude.
 
L'Inspecteur d'Académie ne le dit pas explicitement, car nous sommes tous
soumis au même devoir de réserve. "Le dispositif n'est pas supprimé, mais on
a réduit la voilure". On a seulement supprimé les heures pour le faire
fonctionner. Au lieu des 1476 heures, je n'en ai plus que 397 pour terminer
l'année scolaire. Cela vient directement du Ministère. C'est identique dans
toutes les Académies, l'Inspecteur d'Académie nous l'a confirmé, comme s'il
voulait nous consoler. Tous mes collègues sont dans la même stupeur (40
Principaux de Collège abasourdis).
 
J'ai dépensé 1 heure de plus que ce à quoi j'ai droit. Et les heures
effectuées en décembre et en janvier ne sont pour l'instant pas honorées
(j'ai compté 221 heures pour ces 2 mois). Je n'en ai plus les moyens. C'est
Concrètement, dès lundi prochain, 4 février 2008, toutes les actions décrites
ci-dessus s'arrêteront, faute de moyens. C'est noble le bénévolat, mais, là,
 on atteint des limites...
Je ne vous fais pas de dessin.
 
Oui, j'ai honte ce soir. Honte pour les élèves. Honte pour les parents
d'élèves. Honte pour les profs. Honte pour les partenaires exterieurs. Je ne
sais toujours pas comment je vais leur annoncer la chose.
 
Merci M. Sarkozy pour vos promesses péremptoires. Merci M. Darcos pour avoir
démontré la crédibilité du système éducatif français.
 
Bonsoir les amis, vive la République.




Hebergeur d'images
 

NEW : t-shirt EN MARGE, création originale,

 Clik sur l'image

Agréable, robuste, qualité des couleurs, en coupe homme et femme noir.

Coton biologique de Turquie, tissage effectué au Portugal, impression avec procédé révolutionnaire 100 % écologique encre à eau réalisée dans les Côtes d'Armor.





14/02/2008
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres