Et vous me remettrez du Grenelle s'ious plaît M'sieur (déconseillé à ceux qui n'ont aucun gène d'humour noir).

 

Paul extrapole un Grenelle du tabac, suite à des propos de Jacques Attali.

 

 

 

Vous en rêviez?  Ils le feront!

 

2012: Grenelle du tabac

Jacques Attali parvient à faire inscrire l'interdiction totale du tabac, en 2040, dans les grands programmes politiques. Un "Grenelle" du tabac est organisé dès la fin de l'année.

 

 2013: le complot du tabac

La grande exposition "Le complot du tabac" fait le plein Porte de Versailles puis entame la tournée des Zéniths. Tous les écoliers, collégiens et lycéens doivent la visiter.

L'augmentation du prix du tabac sera désormais semestrielle. DNF exige la fin du tabac sur une législature.

La nouvelle législation anti-tabac interdit la série Mad Men de diffusion, accroît les peines pour culture illégale, et impose un suivi psychologique à tout adolescent détenteur. Sur Internet, les mots clé "tabac, cigarette, snuss" sont réservés à l'Etat. Les images des dégâts du tabac et slogans couvrent 70% des paquets.

Une grande loi-cadre est adoptée. Aucune manifestation de comportement nuisible ou asocial ne pourra plus figurer en couverture de magazine ou en affiche, être utilisée dans un spot ou symbolisée sur une jaquette de jeux vidéo etc. Les images à risque d'obésité vont enfin être supprimées de l'espace public. Plus de mannequins qui rendent anorexiques ou de deux roues motorisés accidentogènes non plus: "un comportement dangereux ne peut être encouragé". Du côté des libertés, celle de "diffuser des publicités à destination des enfants" a été réaffirmée, car elle ne peut qu'être "vertueuse" dans le nouveau cadre réglementaire.

Le correctionnisme sanitaire bat son plein durant la période transitoire de deux ans. Toute une armée d'informaticiens, de monteurs et de spécialistes de la retouche rendent conformes les documents historiques.  Les progrès techniques permettent de rejouer les scènes et modifier les dialogues. Quelques fumeurs se réjouissant de n'être plus seuls victimes de la "censure" et du "révisionnisme" sont condamnés pour outrage.

 

 2014: grandes percées dans le monde du travail

Le tabagisme exclut de la fonction publique, des carrières médicales, et des professions de l'enfance. Le tabagisme pendant les heures de travail est reconnu comme une faute lourde.

Une déclaration préalable à la Haute autorité des placements des produits est désormais nécessaire pour tout financement public et parapublic de programme ou de film (CNC ou chaînes publiques).

Depuis la jurisprudence "DNF-Delon", il est considéré que même le rappel subliminal http://1.bp.blogspot.com/_TF0TBqwB6-w/Srlp7r3Hw-I/AAAAAAAABAI/3Rxqgh0frpI/s400/6a00d83451d14e69e201156f72cefc970c-800wi.jpg  du tabac est fautif. Dior a failli payer des millions pour recel de tabagisme aggravé - nommer ce parfum Eau "Sauvage" a été considéré comme un aveu (asocialité). Toute une armée de conseillers juridiques travaille d'arrache-pied. Les premiers cursus spécialisés du Droit de la dangerosité font leur apparition.

Fumer en conduisant retire trois points.

La "cause unique du cancer" chez les fumeurs devient une vérité de droit. Elle s'applique pour tous cancers en toute circonstance, pour les fumeurs comme les ex-fumeurs. Les publications médicales ou scientifiques erronées ne peuvent plus être diffusées.  La loi contre l'apologie du tabac est votée à l'unanimité. Quelques fumeurs demandant la "peine de mort incompressible pour les usagers du tabac" sont condamnés pour outrage.

Du côté des libertés, la jurisprudence "Molière" a consacré le droit individuel aux textes culturels fondamentaux, mais le Conseil d'Etat a confirmé le plein droit des pouvoir publics à couper les subventions ou prononcer des mises à pied, dans le cadre d'une utilisation publique (théâtre, enseignement...)

La démocratie citoyenne progresse.  Sur Internet, la procédure de blocage administratif des sites s'est généralisée. Les modes de dénonciation contributive élargissent la nécessaire surveillance à tous les citoyens: leur intense participation confirme un intense soutien populaire.

 

 2015: le principe "tueur-payeur" s'applique

Dès 2015, les pathologies liées au tabac ne sont plus couvertes par la Sécurité sociale, ni traitées dans les hôpitaux publics. Selon le principe "tueur-payeur", elles relèvent d'assurances volontaires privées par capitalisation (les mutuelles ont été exclues de ce marché, car l'individu doit être responsabilisé et les notions de "moindre coût" ou "meilleur service" ne sont pas pertinentes http://www.mutualite.fr/L-actualite/Kiosque/Revues-de-presse/Convention-medicale-pourquoi-la-Mutualite-a-decide-de-se-retirer

La tolérance zéro est décrétée dans les maisons de retraite, asiles psychiatriques et prisons publiques. Une décision saluée par les marchés, grâce à l'amendement Bur http://fr.wikipedia.org/wiki/Yves_Bur#Son_action prévoyant à la fois la possibilité de centres extra-territoriaux privés où "rassembler" à vie les populations concernées et la défiscalisation de ces investissements à haute rentabilité.

Le Conseil constitutionnel a motivé son accord à la privation des droits communs de santé et au rassemblement, par la contrepartie de consultations psychologiques d'accompagnement anonymes et gratuites, dans les commissariats à la fois pour les tabacco-dépendants et les tabacco-souffrants.

La reconnaissance formelle du droit opposable des non-fumeurs aboutit légitimement à la fixation du prix du tabac par l'association DNF.

Il est interdit de fumer dans tous les espaces ouverts, s'ils sont publics  (rue, square, plage, parcs naturels...) ou s'ils peuvent accueillir du public. La pétition demandant une place handicapé pour les fumeurs pathologiques est condamnée pour outrage.

La loi contre les images nuisibles ou asociales entre en application, consacrant pour les enfants le "droit à l'environnement". Saw XIII et Secret-Porno sur TF1 (réponse à l'Ecole du sexe de Canal+) ont déclenché une réponse ferme des pouvoirs publics. "Charme" et "ultra-violence" sont désormais taxés spécifiquement et réservés aux seuls circuits adultes agréés.

 

 2016: Déclaration obligatoire

Devant le peu de succès des consultations anonymes et gratuites, elles deviennent obligatoires, payantes et nominatives. Les fumeurs doivent se déclarer au commissariat et suivre une session de civisme. La mention "fumeur" est portée sur la carte d'identité. En raison d'un nécessaire contrôle, les déplacements autorisés des fumeurs sont limités aux circonscriptions. Les interdictions professionnelles s'étendent aux métiers de l'information, de la communication, du spectacle, de la musique et de la "nuit".

Le terme "cancer" est réservé au seul tabac, légitimement associé à une mort qui "doit" être lente et douloureuse selon l'ADFMI - Association pour le devoir des fumeurs de mourir dans l'indignité, membre de la Confédération DNF. De l'avis unanime, la campagne "les polymitoses, ça se dépiste, ça se soigne!" marque le franchissement d'un cap dans la perception populaire des néoplasmes, malheureusement toujours en croissance (malgré le retrait des statistiques, des cancers des fumeurs et ex-fumeurs).

Les images anti-tabac et slogans couvrent 85% des paquets. Les marques sont couvertes du mot "Cancer" en sur-impression. Le pastiche "la lettre de Guy Smoker" est condamné pour outrage.

Selon la teneur des paroles, les musiques "rock", "rap", "pop" et assimilées sont taxées spécifiquement et réservées aux seuls circuits adultes agréés

Du côté des libertés, la Convention européenne sur la liberté de la presse entre en application. A la notion de droit à la vie privée s'adjoint désormais le "droit à la vie publique". Il élargit le nécessaire respect des dépositaires de l'autorité publique, des institutions et des symboles nationaux, aux élus politiques. Devant toute mention d'un élu, d'un parti ou d'un candidat, le "droit à relecture et correction" est désormais garanti.

 

 2017: La famille et l'immobilier

Depuis 2017, les logements sociaux ne peuvent plus être attribués aux fumeurs et les allocations familiales sont diminuées en cas de tabagisme parental. 

Le soupçon de maltraitance est reconnu fondé face à un parent fumeur. Une circulaire enjoint les enseignants de réaliser un signalement pour enquête de moralité.  Les citoyens sont appelés à participer. Les nombreux cas de tabagisme passif infligé à mineur de moins de 15 ans scandalisent l'opinion. Le législateur prévoit le placement immédiat des enfants, et au besoin la déchéance des droits parentaux.

Des stages obligatoires de sevrage, payants, sont organisés en établissements semi-ouverts, puis fermés en cas de récidive.

Le tabac au volant entraîne le retrait du permis immédiat s'il est actif - et la perte de trois points s'il est passif (traces de mégôts, de cendres, de goudrons...). L'expertise "tabac" (véhicule, conducteur et passagers) est systématique en cas d'accident.

La recherche du plutonium et des dépôts de goudrons fait désormais partie des expertises techniques en cas de vente immobilière. Si elle est positive, elle est payée uniquement par le propriétaire.

La France ratifie la convention internationale interdisant toute recherche curative sur le tabagisme. Le texte vise non seulement les fumeurs mais les ex-fumeurs, susceptibles de récidive. Soigner encouragerait de fait le retour d'un fléau en voie d'éradication. La question d'un vaccin anti-tabac est tranchée, il serait non conforme au nouveau Code de Bio-Ethique.

La grande exposition itinérante "le complot du tabac" de 2013 est renommée "le complot des fumeurs". Elle s'enrichit de portraits typant leur nocivité, leur parasitisme, leurs atteintes aux plus hautes valeurs, particulièrement celle du travail, de la famille et du sport. Au même moment, le scandale des élus fumeurs et ex-fumeurs éclate. Ils sont traduits en Haute cour de justice, le procès entièrement transparent est diffusé en direct. DNF exige la fin du tabac en deux ans.

Un concours de slogans mobilisateurs dans les écoles est organisé sur le thème "c'est eux ou vous". 

Du côté des libertés, les jurys populaires se généralisent. Désignés au pro-rata de la représentation politique, ils garantissent l'application des orientations démocratiquement choisies, ainsi que l'indépendance, le renouvellement et l'alternance du monde de la justice.

 

 2018: Les fumeurs reviennent!

Une jurisprudence très contestée établit un "droit" de fumer dans son jardin s'il est clos et si l'activité n'est pas visible du domaine public. Les fumeurs sortent de leurs caves et de leurs cachettes. La porte ouverte à tous les excès... alors même que l'augmentation du prix du tabac devient trismestrielle et que la culture illégale, la contrebande, et le marché noir explosent. Les conflits sont de plus en plus nombreux et violents.

Les brigades sanitaires de proximité sont créées. Elles renforcent la démocratie locale en répondant à une vive demande populaire, particulièrement celle du corps de la LVS (émanation de DNF): la Ligue des volontaires de santé. L'ordre et la sécurité doivent régner. Le tabac étant désormais classé comme une arme, la jurisprudence confirme la légitime défense.

De 2018 à 2022, les troubles à l'ordre public occasionnés par les fumeurs se multiplient, prouvant encore une fois le caractère asocial de leur personnalité.

Le 21 juin, la "Fête de la forme" remplace officiellement la Fête de la musique (déplacée en mars et limitée aux lieux fermés).

L'OMS crée pour le tabagisme une nouvelle nomenclature promise à développement: "les pathologies volontaires ASD". Les "asocial self-destroying disorders" sont des troubles choisis de la personnalité, qui coïncident avec des comportements asociaux ou auto-destructeurs. Ils constituent par eux-mêmes l'expression d'un refus des soins et justifient d'une tutelle administrative complète.

Du côté des libertés, le droit collectif de mourir en bonne santé est enfin proclamé, avec pour corollaire le devoir individuel de bonne forme. Parmi d'autres grandes avancées aux dangerosités, les motos sont enfin interdites de circulation sauf sur circuit privé. La loi sur la "certitude du vote" est passée: désormais chacun peut donner délégation au parti de son choix, sur une durée de son choix. Une grande victoire pour les associations du 4è et du 5è âge qui soupçonnaient des détournements de procuration.

 

2019: Suppression des minimas sociaux?

Considérant que le prix légal du tabac rend son achat impossible par les bénéficiaires de minimas sociaux, le législateur supprime le RSA, minimum vieillesse et l'allocation handicapé aux fumeurs déclarés. Ce sont les grandes émeutes de 2019. L'Etat de siège est déclaré. L'armée est dans les rues. La crise se résout par la loi dite des "repentis": confessions et dénonciations publiques permettent de recouvrer les minimas. Mais les représailles du milieu sèment bientôt la terreur. Les disparitions ou exécutions de "repentis" (prétendus), mais aussi de militants de la LVS et de DNF, se multiplient.

Le principe de la suppression des minimas sociaux est abandonnée.

"Le problème des fumeurs doit trouver une solution définitive," annonce la Présidente de la République en ouverture de la conférence internationale de Swannlake.

Les tests au monoxyde de carbone équipent toutes les forces de l'ordre. Les contrôles inopinés sont généralisés.

Du côté des libertés, le "droit à la tranquillité au travail" est consacré par la première règlementation anti risques psycho-sociaux (ASD): les professions de la médecine du travail et des ressources humaines fusionnent.

 

2020: La Nuit du passage à tabac

Les troubles s'amplifient.  Les enquêtes prouvent que leur origine est systématiquement du côté des fumeurs. L'opinion s'émeut et "Radio Mille Non-Fumeurs" de la LVS commence à émettre engageant les non-fumeurs à réaliser des actes citoyens de bravoure individuelle et collective. DNF exige la fin du tabac immédiate.

L'héroïsme converge vers la "Nuit du passage à tabac", soutenue par la population sous l'oeil bienveillant des forces de l'ordre. Cette juste leçon donnée aux fumeurs ne leur fait pourtant pas entendre raison. Seule une minorité quitte le pays.

Le droit à une information de qualité entre en vigueur. Le seul exercice de la profession ne justifie plus de la carte professionnelle. Désormais journalistes et assimilés (animateurs) doivent être diplômés et agréés par le Défenseur de l'information.

 

2021: La puissance de la forme!

"Radio Mille Non-Fumeurs" doit cesser d'émettre dans l'optique des Jeux Olympiques de Paris et de l'Exposition universelle de Vichy.

Durant cette relative accalmie des troubles sociaux, le "devoir de forme" donne lieu à de très grandes manifestations synchronisées auxquelles participent des millions de Français, une "majorité silencieuse mais volontaire, disciplinée, active et déterminée qui suscitera l'admiration et le respect internationaux".

Le survêtement gris devient un symbole de l'égalité et la fraternité nouvelles.

Fin 2021, la prohibition totale ne fait plus de doute. Le paquet est à 33€ dont 97% de taxes. C'est une question de mois. La pression de DNF (devenu DV: droit à la vie) permet d'inscrire le référendum sur la question dans les programmes pour l'élection présidentielle de 2022.

 

2022: Victoire de la démocratie!

Début 2022, la situation était enfin mûre. Les grands partis ne pouvaient plus hésiter, même face à la délinquance armée du marché noir et de la contrebande. Le référendum bénéficie d'une participation inouie et le "Oui" à l'interdiction totale l'emporte à 85%. Selon les sondages, de nombreux fumeurs (ou ex-fumeurs) ont voté "oui" à l'interdiction. La Grande cause nationale, soutenue sans relâche depuis 2011, par Jacques Attali, 79 ans, a abouti. "Alors même que le tabac coûtait officiellement 3% du PIB en 2011, la lutte anti-tabac a fourni à partir de 2015 deux à trois points de croissance annuelle supplémentaire, sans même intégrer la saisie des biens!" se félicite-t-il, "quels autres chantiers pourrez-vous ouvrir!"

Après l'opération "Vent du printemps", qui débute le 19/07/2022, la page des fumeurs pourra être définitivement tournée. Par réalisme économique et souci de réconciliation nationale, une loi d'amnistie "trafic de tabac" sera votée à l'automne. Elle couvrira les aspects de blanchiment, de corruption et de complicité d'empoisonnement, ainsi que les actes de violence (à l'exception bien sûr de ceux des fumeurs: trop de familles ont souffert dans leur chair des agressions de ceux qui voulaient payer leur "dose").

Depuis 2023, la France est un membre de plein droit de l'Organisation des pays non-toxiques (ONU-Pnt) dont le siège est à Singapoure. A ce titre de nouveaux défis ont été lancés à la France qui a lancé le grand chantier "Solidarité 2030". Selon celui-ci, les profils de santé incluant l'usage de drogues (2015), l'exposition prolongée sans protection au soleil (2019), ou l'alcoolisme (2021 - après amendes et procédures de l'Union européenne), et le tabagisme résiduel des ex-fumeurs, retireront des points sur le permis de voter. En 2027, l'espérance de vie selon ces paramètres sera indiquée sur la Carte Vitale. Toute espérance de vie inférieure de plus de 30% à la moyenne nationale entraînera la déchéance de nationalité.

 

L'opération "Vent du printemps"

L'opération "Vent du printemps", à l'été 2022, a permis d'extra-territorialiser les fumeurs  persistants préalablement fichés, qu'ils soient réitérants ou récidivistes. D'agréables communautés ("AC") ont été créées off-shore dans le cadre d'une extension de la loi de rassemblement de 2015. Les fumeurs y travaillent pour compenser leur prise en charge. Leur abstinence est contrôlée. Les visites des familles ne sont pas autorisées. Courriers et colis sont strictement encadrés. Le personnel est soumis à un strict devoir de réserve redoublé du secret médical.

La publication en 2013 d'une estimation du nombre de fumeurs internés a fait l'objet d'une condamnation pour diffusion de fausse nouvelle et atteinte à la sûreté de l'Etat. Les "élucubrations", selon le ministère de la Santé, de deux économistes prétendant démontrer l'impossibilité de traiter autant de personnes ont fait l'objet d'une condamnation exemplaire. Officiellement, la démographie de ces centres est déclarée "en régression naturelle", selon les taux de mortalité "propres aux fumeurs" et l'absence de naissances qu' y entraîne une stricte séparation des sexes.

La Croix Rouge internationale s'est félicitée de son côté, des bons traitements des internés, après une visite exceptionnelle courtoisement autorisée par un "opérateur d'internement" dans l'établissement modèle de Tataouine: "en concourant au développement des pays-amis qui les accueillent, les ex-fumeurs renouent avec le sens de la collectivité et prouvent qu'une rédemption partielle est sans doute possible." Un documentaire réalisé en caméra cachée lors de cette visite prouve cependant que de nombreux internés parviennent à fumer en usant de corruption, de prostitution ou de moyens de fortune. On y reconnaît notamment certains musiciens ayant accueilli la délégation de la Croix rouge! Tout en reconnaissant ces faits pour "exceptionnels", l'opérateur a annoncé, à la satisfaction de l'opinion publique, un durcissement des consignes de sécurité, une réduction du confort général (dont un allongement du temps de travail porté à 12h quotidiennes) et la fin du programme expérimental de permissions d'une demi-journée lors des fêtes civiles.

 

Document

Pour la LVS: le combat démocratique continue!

(extraits du discours de cinq heures du président au Vélodrome d'hiver de Marseille - le 19 juillet 2028)

Tout d'abord, il faut le reconnaître de grands équipements sportifs ont dû être réquisitionnés, lors de l'opération Vent du Printemps que nous commémorons. Et de grands événements en ont été malheureusement perturbés dont la Coupe de France (une terrible tragédie pour nos valeurs d'effort et de dépassement de soi).

Bien sûr, également certaines scènes inévitables ont pu choquer momentanément certains Français. Les fumeurs avaient beau jeu d'en rajoûter dans leurs simagrées d'opprimés, leurs mythomanies et leurs psychoses. Mais, tout à l'honneur des forces républicaines, aucune violence indûe n'a été constatée officiellement. C'est le résultat d'une opération savamment mûrie. Il faudra d'ailleurs se rappeler que les pouvoirs publics ont tout fait pour respecter la sensibilité des citoyens normaux, intervenant le plus tôt possible et par surprise, à domicile, sur des populations ensommeillées. La discrétion et l'efficacité ont minimisé les risques de résistance à dépositaire de l'autorité publique et les désagréments publics comme les quelques défenestrations irresponsables qui ont pu être notées.

Ceux qui savent que "la santé, c'est d'abord des devoirs" se rappelleront aussi que par "souci d'humanité", les enfants n'ont pas été séparés de leurs parents dans un premier temps. Et, "séparation pour séparation", ils se rappelleront aussi qu'à l'heure du cancer, de l'insuffisance respiratoire, des pathologies combinées de leurs parents, ces mêmes enfants souffraient et payaient de toute leur âme! La part des choses doit être prise en compte: la séparation était inéluctable.

Et ils compareront l'humanité exemplaire de l'administration aux jérémiades éhontées des fumeurs! Combien de fois leur avait-il été demandé, et poliment, d'arrêter? Combien de fois ont-ils mordu la main qui se tendait vers eux? Vérifiez... à chaque augmentation du prix du tabac! Combien y en a-t-il eu?

Enfin et surtout... combien d'innocents, de martyrs, fallait-il? Autant de non-fumeurs anonymes, intoxiqués, condamnés, empoisonnés, assassinés! Les Droits de l'homme commencent aux droits des victimes. Sinon quelle serait la justice, d'où procéderait-elle, où mènerait-elle? Toute sécurité commence face au risque de récidive sinon... à quoi bon? A quoi bon une protection sociale, policière, juridique qui ne garantit pas de la répétition?

(.../...)

Jusqu'au Sursaut National de 2022, les années 1990, 2000, 2010 ont été un génocide! Trente ans de tergiversations, d'impunité... de crime! Alors non... pas de sensiblerie déplacée! Les tueurs au tabac en ont trop usé perversement contre nous, volant l'Or de la France et dégénérant son Sang, jusqu'à leurs propres enfants!!! Réjouissons-nous plutôt! Il fallait sauver la France, comme aux plus grandes heures de péril. Cela fût fait. Des héros se sont levés. Tous nous en sommes redevables. Suivons le chemin de nos glorieux aînés qui ont su trancher, enfin. Regardons le chemin parcouru grâce à la législation anti-tabac.

Sans elle, imaginez... il n'y aurait tout simplement pas de "devoir de bonne forme", pas de brigades sanitaires de proximité et encore moins de LVS... bref, il n'y aurait aucune garantie démocratique de santé: les citoyens responsables continueraient à payer pour les auto-destructeurs, les tricheurs, les criminels! Quelle santé est-ce là? Quelle république? Quelle démocratie? A quoi bon alors ces grandes campagnes pour le rythme de sommeil, pour l'aseptie domestique, pour le bon usage des antibiotiques? Et ce ne sont que pécadilles!

Posez-vous les vraies questions! Osez la lucidité, la responsabilité, la citoyenneté. Et rejoignez la LVS, car le combat continue!

Sans les perquisitions anti-tabagisme passif, d'abord pour les enfants, puis pour toute personne en situation de faiblesse, quels seraient les contrôles alimentaires à domicile liés au diabète et à l'hypercholestérolémie? Ah... voila qui est plus sérieux, non?

Mais encore, sans le combat des Anciens, comment instaurer un dépistage prénatal généralisé de prédispositions génétiques au diabète, à l'hyperactivité, aux addictions? Et comment, par l'occasion, préserver la population des risques d'Alzheimer, de schizophrénie, ou simplement de "rébellion-ASD"? Voudriez-vous vous-mêmes des anormaux, des déments, des asociaux pour enfants? Qui le voudrait? Qui l'aurait voulu? Depuis l'éradictation pré-natale des myopathies, la LVS a fait sien le slogan: "des enfants que l'on peut aimer, dans un monde auquel on peut se fier" (Children we can love in a World we can trust). Connaissez-vous plus noble ambition?

Cherchez maintenant qui a fait inscrire "le droit de procréer" dans la Déclaration universelle des droits du Terrien de l'ONU-pnt, en 2025? Et qui a fait stipuler "dans la limite naturelle des procréations prévisiblement nuisibles à la société"? Ceci pour protéger chacun: parents, fratrie, voisins, contribuables, citoyens, mais aussi étrangers en situation sanitaire régulière. Alors... faîtes-vous partie des nostalgigues de l'âge de la peste... de la lèpre... ou justement du tabac?

Sans les pionniers anti-tabac, le port de l'anneau gastrique serait-il devenu obligatoire au-delà d'un IMC de 25, de même que la participation à des exercices publics de sport d'intérêt collectif? Nous serions submergés d'obèses-ASD! Le surpoids lui aussi n'est plus qu'un souvenir.

(.../...)

Les accusations infames d'eugénisme et de totalitarisme se sont tues. Mais il a fallu les affronter. Aucun argument n'était assez odieux. Et pourtant! Où était le vrai eugénisme sinon dans le laisser-faire suicidaire du brassage multipathologique? Où était la démocratie? Dans la supériorité d'un droit des coupables? Quel était à l'époque, le sort d'une majorité saine, qui veut être libre, tranquille et heureuse, et qui travaille pour le bien commun? Face à une minorité vicieuse, paresseuse, traîtresse, veule, qui trichait et tuait. Un ramassis perpétuellement contestataire et assisté, répandant ses pathologies, sa paresse, son parasitisme?

En 2022, qu'auriez-vous voté? Oui à la mort? Oui au tabac, à son cancer et à son coût! Oui aux traitements inhumains et dégradants: le tabagisme passif des enfants à domicile! Oui aux assistés criminels! Oui à la fin de vie en mauvaise santé! Non à l'équité du travail selon la productivité? Non à la sécurité? Non à la liberté, non à l'égalité? Oui à des êtres "finis", déjà en état de mort sociale, passifs et impuissants, mais se reproduisant toujours et malgré tout. Et qu'auriez-vous fait en 2011, en 2014, en 2017?

(.../...)

Pensez-y. 30 années de sensibilisation, d'explication, de combat... et ils fumaient encore! Même en leur généralisant des lois d'exception, ils fumaient encore! Flagrant délit, comparution immédiate, plaider-coupable, peine plancher, rétention de sécurité... rien n'y a fait!  Ils fumaient encore! Rien ne s'est fait tout seul.  Rappelez-vous! Préservez l'héritage.

Rappelez-vous leurs arguties "épidémiologiques"... " pourquoi le cancer du poumon est uniforme pour les hommes en Europe, mais double pour les femmes au Nord? pourquoi plus les faibles taux de cancers du poumon s'observent en Grêce et au Japon, alors qu'il y a les plus forts taux de fumeurs?" Jusqu'au démentiel: il faut comparer dans la durée le pourcentage de "cancéreux fumeurs"... au pourcentage de "fumeurs cancéreux"!!! Rappelez-vous les mots d'ordre: "on ne combat pas un désir avec une interdiction", "nous sommes les derniers êtres sociaux", "après les fumeurs, les fumistes"! Rappelez-vous de la scandaleuse pétition "Artaud2018", débutant par "Monsieur le législateur, vous êtes un c..." Rappelez-vous! Tout était bon aux fumeurs: "pourquoi les aides médicamenteuses à l'arrêt n'en sont pas statistiquement? pourquoi les victimes du tabagisme passif ne font pas de rechutes?" Et ce mépris global: "qui veut retrouver l'odorat pour voir comme la France pue, retrouver le goût pour voir comme la bouffe est à gerber, retrouver les valeurs du sport pour se la jouer Surhomme, tout en se dopant et en s'envoyant des p... " Oui, l'enfumage négationniste règnait. Méthodique! Il a fallu tenir bon face à la diabolisation, jusqu'à arracher au législateur la "cause unique" du cancer.

Quel "crime" avaient donc commis les gens sains, ceux qui sont simples et bons, ceux qui croient aux valeurs de la République, de la démocratie, et ont du bon sens? Ceux qui n'ont pas le temps d'étudier des dossiers, mais jugent en leur âme et conscience selon les principes intangibles du bien? Etait-ce de vouloir un meilleur avenir pour leurs enfants? De vouloir une véritable action publique et non plus des délires d'"intellos", de "droits de l'hommistes", de professionnels de l'intoxication, de la désinformation et du déclin de la France? Qui était le seul coupable? Où et chez qui se résumait le problème? Chez les non-fumeurs? Allons donc! En 2022, les Français avaient besoin d'action, pas de débats!  Pas de réflexion. Et encore moins de doutes! Avec les fumeurs, rien n'était possible. Et oui... à la LVS, nous sommes totalement dans l'action, dans la vérité, dans le combat et nous en sommes fiers.

Reconnaissez en Gérard Audureau, un saint laïc, démocrate et républicain, et confessez-le à tous. Surtout au moment d'abattre civiquement la matraque sur le Malsain, face aux regards de travers s'il y en a. Ah, ces adorateurs du Mauvais! Pensez à Gérard Audureau, le pur et dur, isolé et bénévole. Un jour ou l'autre, peut-être serez-vous seul en uniforme face aux "non-conformes". Il en reste! Il en restera toujours! Alors, apprenez ce cri: "Prends-ça pour Gérard!" (lien http://www.youtube.com/watch?v=ZsR73WapDfw )

(.../...)

Et allons donc, toute gestion sanitaire serait d'essence fasciste ou communiste? Totalitaire!!! Et pourquoi pas nationale-socialiste? Nazie! Mais quelle absurdité? A la LVS, nous avons des gens de gauche et de droite, des Blanc et des Noirs, des chasseurs, des écologistes, des jeunes, des vieux! Tous démocrates! Tous sains! Hommes et femmes, tous en harmonie dans l'action. C'est la France libre! Libre même de proférer que le peuple uni et en mouvement ne sera jamais vaincu, ou que quand les bonnes volontés convergent en faisceau, elles ne peuvent être brisées. Ensemble, nous pouvons tout! Placez votre foi dans l'Etat de droit! L'Etat de votre droit!

Car la lumière se lève sur l'obscurité. C'est immanquable pour ceux qui agissent. Même s'il faut attendre! Voyez comme les troubles de voisinage, les statistiques sécuritaires (accidents, agressions et viols...), les progrès du droit des victimes et le principe de précaution ont  imposé des normes toujours plus strictes au pseudo "monde de la nuit". Qu'était-ce que ce monde? Mais dîtes-le vous aussi qui devez dormir la nuit... car vous travaillez dès le petit jour. Ce n'était là qu'un monde "de putes, de tarés, de drogues, de délinquance et de banditisme!" Alors oui... la lumière vient à se lever.  Seuls les complexes de loisirs parviennent à répondre aux nouvelles normes! Désormais, la vie nocturne est aussi transparente, sécurisée et conviviale, qu'un Carrefour à une date anniversaire. Et ce ne serait pas une victoire de la démocratie? Préserver la jeunesse de la drogue? Eviter le viol à vos filles? Venir enfin à bout des accidents de deux roues, de l'alcoolisme au volant et des nuisances?

Oui... le progrès est en marche. Qui pourrait l'arrêter si nous, militants de la LVS, restons vigilants!

Oui! 2022 restera dans toutes les mémoires comme l'aboutissement historique de décennies de lutte courageuse au profit de la justice, des droits, d'un avenir meilleur. Au profit de la vie, tout simplement! N'oubliez jamais! Que sont quelques petites contraintes face à l'abnégation des héros antitabac, insultés, bafoués, menacés, agressés, persécutés par les fumeurs? Puissiez-vous marcher dans les pas de ces aînés, le regard droit et le geste ferme. "Plus jamais ça!"

(.../...)

2022 a marqué le début d'une ère nouvelle faite de joie, de vitalité et d'harmonie: la naissance d'un Homme nouveau. Trois ans après les Etats-Unis, mais 18 années avant l'échéance de 2040 exigée de l'ONU en 2011, la France a interdit le tabac! Qui en l'an 2000 croyait sincèrement qu'elle y arriverait? La nation s'est donnée les moyens d'une victoire révolutionnaire, celle de la liberté, de l'égalité et de la fraternité.

Oui, l'espoir existe. Oui, face au péril, des hommes et des femmes se lèvent. Aussi, le 14 juillet, rejoignez en survêtement gris le cortège de la Ligue des volontaires de la santé. Mieux adhérez, et passez les malsains, les nuisibles et les déviants... à "tabac"! Comme votre voisin, votre cousin, votre meilleur ami, franchissez le pas: devenez membre actif! Passez les tests de santé et de mental, et vous obtiendrez le prestigieux survêtement blanc!

Et donnez à la LVS! Les membres bienfaiteurs bénéficient de l'abattement fiscal maximal des Associations reconnues d'utilité publique. Donnez particulièrement cette année, alors que nous affrontons un nouveau défi, terriblement ambitieux! Vos dons au LVS-thon seront entièrement consacrés à l'établissement de la carte du génome "épigénétique" http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89pig%C3%A9n%C3%A9tique Quel énorme chantier, digne de vous, digne de nous: savoir enfin comment les conditions environnementales (famille, comportement, alimentation) dénaturent une génétique saine. Et tous les dons, cette année encore, seront doublés par le ministère de la Forme, grâce aux saisies chez les ASD... alors donnez! Le combat pour la préférence sanitaire continue! Vive le Droit à la Vie! Vive la Ligue des volontaires de santé!

 

 

NEW : t-shirt EN MARGE, création originale,

 Clik sur l'image

Agréable, robuste, qualité des couleurs, en coupe homme et femme noir.

Coton biologique de Turquie, tissage effectué au Portugal, impression avec procédé révolutionnaire 100 % écologique encre à eau réalisée dans les Côtes d'Armor.



02/03/2012
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres