EN VRAC.................................................CLIK...............................

 Serge Réggiani, Le dessin dans le ciel ; Neil Young (Prairie wind) ; Jacques Brel interviewé en 73 ; Ali Farka Touré ; chant de guerre d'indiens des plaines ; Shaman Manuélito ; Lords of Altamon ; Kat Onoma ; Zebda ; John Coltrane (habillage jazz de L'aristo et le légio) ; Joan Baez (Sacco et Venzetti) ; Salif Keita ; Yves Simon ; Bob Marley (Crazy baldhead) ; le jazz de Romano ; un collage Woodstock-Beau Dommage ; Les Stooges d'Iggy Pop (Raw power) ; chant sacré du moyen-âge occitan par Anne Azémat ; Clash ; Sex Pistol ; Eric Burdon ; électro avec Justice ; Extraits Ferré, interviews, Bernard Lavilliers au micro d'une radio libre, Keith Jarrett, Noir Désir (superbe "Les armes"), Joan Pau Verdier (avec une inédite de Léo : Demain), Wagner, Bélà Bartok, Beethoven, Dire straits ; Pink Floyd (Atom heart mother), Tamac, Cat Stevens (Wild world, en 74 au Japon)), Beatles (Flying), Amnesty, Tryo, Didier Malherbe, Tangerine Dream, Nirvana, Raymond Devos ; Sid Barreth, Allan Stivell, François Béranger (Prisons), le rapeur Alibi Montana, Jimi Hendrix (Gods made love), Coluche, La Rumeur ( rap, "Les mots qui me viennent"), Louise Varttse (Arthur Rimbaud), Le Bronx, Georges Brassens, Big Brother and The Holding Company (Easy rider), le jazz de Gael Horellou ; 3 versions de "Love like man" (2 Ten years After - fin des années 60 et celle de 70 - et une version africaine par Idrissa Soumaoro, Africa Mother of Blues), Crosby-Still- Nash & Young (4 + 20), jazz avec Romano-Sclavis-Texier (Dieu n'existe pas), enregistrement de Bertrand Canta en Juillet 2002 au cloître du couvent des Ursulines à Montpellier, chant solitaire d'un chamane en Amazonie, José Bové à Porto Alègre ; Janis (Joplin) et Jimi (Hendrix) ensemble, Rolling Stones (Gimme Shelter), Evil heat (Primal scream), Ravel, Prince, Gérard Manset, Mike oldfield, le Gong avec un de ses plus talentueux morceau de jazz-rock psychédélique (You), un chant Sioux, Jefferson Airplane (Rejoyce) ; Doors (Stranges days), électro avec Herbalizer, jazz avec Robert Clasper, Léo Ferré (Les poêtes de 7 ans), Deep Purple, une musique traditionnelle d'Ardèche, 2 chants médiévaux, Satan's Circus, mix Bernard Lavilliers, Django Reinhart, nombreux bruitages ; Kashmir de Robert Plant et Jimmy Page, Léo ferré, Coluche, Babylone Circus, Gérard Manset, MAP (Ministère des Affaires Populaires), François Béranger, Lou Reed (Rouge), Les Sales Majestés, Miles Davids, Le peuple de l'herbe ; Unkle, Groundation, Pierpoljack, Roy Buchanan (blues), Try Yann, Jean-Louis Murat (excellente chanson sur le foot-ball, à Mexico), John Mayall (California) ; Didier Malherbe, Neil Young, Michel Arbatz (album : "On a marché sur la terre"), des extraits du festival au désert et puis des "trucs" d'ambiance et des mix ; Shaman Manuélito, des Marseillaises (dont celle de Léo Ferré), un mix de 2 guitares diamétralement différentes - Django Reinhart/Jimi Hendrix, Ministère des Affaires Populaires pr le rap, John Mayall, John Lennon associé à Jimi Hendrix sur une scène à la fin des années 60 ; Michel Onfray "Qu'est-ce que c'était Mai 68?" ; Négresses vertes, Kateline, 2 montages - le 666 des aphodit'child et Ange - ; Ludwig pr la musique classique, Eddie Cochran pr le Rock n' roll, Guérilla poubelle pr le punk ; un très beau chant d'Haïti ; "ôm" de moines tibétains, quelques coups de gong et un morceau électro tiré de spirit of India ; un chant médiéval du xvème, Robert Charlebois, Van Morrison, John Coltrane, Oai Star ; Pierre Vassiliu, une reprise des bruits de voix d'Antonin Artaud, Les "Machinations" de 4 femmes et un ordinateur, un Bob Dylan récent, des chants Berbères, King Crimson, Philippe Léotard sur un texte de Jacques Prévert (Les gens de plume) ; chants de différentes tribus, Didier Malherbe (Shamanimal), Igor Stravinski (le sacrifice - action rituelle des ancêtres), un montage mix de 3 morceaux de John Lennon ; Jazz avec Gaël HORELLOU, Jazz Shamanique avec Didier MALHERBE, Jazz-Rock avec Le GONG (un morceau puissant : Build Master), une chanson de Joan Pau VERDIER - Les sentiers interdits - à propos de sa relation avec Léo Ferré, électro-techno avec UNKLE (Unreal) et ETHNIC MUSIC (Tribal), 2 chant collectifs de la tribue MAPUCHE du Chili, L.V. BEETHOVEN brièvement, CANNED HEAT, Joan BAEZ ; Yves SIMMON, Raconte-toi ; MARDUK (Hard-music), Imago mortis ; Gérard MANSET, Marchand de rêve (12') ; ambiance océane avec dauphins et baleines, et le chant de sirènes (ben voyons, on va y croire...) ; 666 des APHRODIT'CHILDS ; Pierre DESPROGES, Les dernières volontés ; Steve HILLAGE, Salmon song. Bien sûr, quelques bruitages et bizarreries en complément ; le Love like a man du TYA, du jazz avec Robert Clasper, de l'électro avec Gravity Wheel, Neil Young, Bad Marsh ; Pink Floyd // MAP : Elle est belle la France // Claire Hamilton : Woman of Irland // Henri Salvador : C'est pas la joie // Jazz avec Jarrette, Peacock, Dejohne // Imago : Le commissariat // Grateful Dead ; Rolling Stones, Bob Marley, I am, Serge Reggiani, Canned Heat et John Lee Hooker, Klaus Schulze, Manu Chao, Jimi Hendrix, Black Sabbath, George Harrisson, Miles Davids, Roy Buchana, King Crimson, Shaman Manuelito ; quelques bruitages et étrangetés ; chant médiéval, Peter Tosh à Boston en 76, Interstellars Fugitives avec Babylon's gifts, Justice, François Béranger pour nous dire "Y'a qu'la foi qui sauve", une ambiance océanique et "Long song for Zelda de Dashiell Hédayat ; 3 extraits Boris Vian interprétés par Serge Reggiani (Notre père qui êtes aux cieux, Je voudrais pas crever) et Henri Salvador (Va t'faire cuire un œuf) ; Sex Pistols, Anarchie ; Power Band (blues), Dark side of the sun ; Bjork, Sun in my mouth ; 1 son 2 rue (rap) ; Sales Majestés (punk), Y'a pas d'amour ; Joan Baez, Here's to you ; John Mayal, Medecine man ; Ludwig Van Beethoven ; Led Zep, Léo, Corey Harris, Babylone circus, Boubacar Traoré, Guérilla poubelle, I am, Doors, Higelin (70), Manset, Evanescence, Thiéfaine, Bjork, Vassiliu, Herbaliser ; Richard Wagner et Led Zeppelin, Youngblood Brass Band, Uroy (raggae), Canned Heat + John Lee Hooker (blues), Imago (folk, années 70) ; J-S Bach, Weather report, Lou Reed, chant médiéval religieux et messe noire, Béla Bartök, Manu Chao, Buddy Guy, Johnny Winter, Rolling Stones ; Here come the sun, Beatles ; Blessing, Cox et Bhatt ; Tan si mon cor, Troubadours songs ; Remember, Areski-Higelin ; Summertime (superbe version en public), Janis Joplin ; Danse de la fée Dragée, Tchaïkowsky ; L'imprudence, Alain Bashung ; Klara, Fairy sessions (médiéval) ; Forever young, Cédric Congo ; le jazz de Gaël Horellou, Silence ; le rap de Doudou Masta, Contrôle, mixé avec celui d'Eloquence, Le bruit des armes, et Le peuple de l'herbe, Armaguedon ; Théodore Sol, Quelle vie de merde ; La rumeur, Les petites annonces du carnage ; Motorhead, God was never on your side ; Neil Young, Dead man ; Shakti, The wish ; Led Zeppelin lors du Woodstock 99 ; King Crimson, Moonchild ; Béla Bartok, sonate pour violon et piano ; Johnny Rivers, John Lee Hooker Satisfaction ; et la chanson My Lai (tuerie du bébé au vieillard, le 16 Mars 68 au Viêt Nam) du groupe folk français des années 70 – Imago ; Ludwig Van B, Léo, Une mazurka ardéchoise, Robert Plante et Justin Adams en duo lors du "Festival au désert", Dashiel Hédayat (Cielo drive), Coluche, Corey Harris (blues), MAP (Ministère des Affaires Populaires, rap), Monty Alexander, J-Séb Bach ; Steve Hillage, Aftaglid (2 versions : la basique originale et l'élaborée) ; Shakti, Zakir (musique indienne des Indes) ; Babord amures, L'étranger ; Spirit of India, un morceau d'inspiration gitane ; San-Antonio, L'archipel des malotrus ; Sons qui habillent et décoiffent : Satan's Circus ; Peter Gabriel, Passion ; Aqme, Hérésie ; Augustus Pablo, 555 Dub street (Reggae) ; Joan Pau Verdier, Croisées de chemins ; Rinocérose, Mind city ; encore Joan Pau Verdier, avec l'extraordinaire Tabou le chat ; Kat Onoma, dans une version du Radioactivity des Kraft Verk - titre précurseur des nuages invisibles qui nous menacent... Un mixage "Nature et folie" ; TYA, I'm going home ; Himalaya, Le lac ; Moines de Gyuto (Tibet libre) ; Big Brother and the Holding Company, Easy rider ; Eddie Cochran, Twenty flight rock ; The Cramps, Uranium rock ; Bernard Lavilliers, Bats-toi! ; Duke et Earl (blues), A soul that's been abused ; Gong, Master builder ; J-S Bach ; Manu Chao, Primavera ; Doug Cox et Sali Bhatt, The moods of Madhuvanti + Freedom raga ; DJ Food, The crow ; Ray Lema, Xaflaka ; Fairy session, Klara ; chant grégorien, Os insti ; Babylone circus, Petite caravane barbare ; Eric Satie, Prince de Byzance ; Erik Truffaz, Round trip ; le Bronx, Jungle jazz ; les Szgabonistes. Huun Huur Tu, Orphan's lament et Odugen taiga ; Johannes Brahms ; Mezcal Jazz Unit, Chant un peu triste mais pas trop ; Congopunq, Corps-cri ; Mother Superior, Jack the ripper ; The Stooges. Les négresses vertes, Mogwai, Jean Vasca (Les moules), Yes, Gabrielle (la suissesse du récit indien), Ray Lema, Joan Pau Verdier (Ni diu ni mestre), Léo Ferré. plusieurs versions du Radioactivity de Kraft Werk, dont l'originale de 1976 et celle de Kat Onoma ; des extraits de La France de Sniper et d'Allertez les bébé du père Higelin ; Jimi Tenor associé à Tony Allen, Cellas walk ; Yes, Mood for a day ; Jethro Tull. Caravan, Nine foot underground ; Jefferson Airplane, Gong en 1972, Dynamite - Camembert électrique ; JulioBama, Une balle ; Alva Noto et Ryuichi Sakamoto, Portishead, Fever Ray, Toto Bissainthe (Haïti), Solay dammbalad ; The Chemicals Brothers, The sunshine underground ; Emmerson, Lake and Palmer, Promenade et The gnome ; Beau Dommage, Un incident à Bois-des-Filion de l'album Où est passée la noce ; Mellow, It's raining. The Who, Won't get full again en public en 1978 et I'm free ; Saint Preux, Adagio pour violon ; Tribeqa, Caravan ; Tangerine Dream, Astral projection et Aurora borealis ; Lou Reed, Rock n'roll ; Le nombre, Né dans l'est ; Eddie Cochran, Twenty flight rock ; Sharko, Bug ; Vent d'état, Souverain reptile. Le blues de James Cotton, Fire dawn under the hill ; Cat Stevens, Father and son ; Babord Amure, le final de la reprise de Greame Allright - De passage ; un chant shamanique enregistré en Amazonie ; groupe des années 70 - Caravan, Noine + mix avec un passage des Doors ; Bob Dylan, Aint' talkin' ; John Mayall, Southside story ; 20 bruitages et 1 citation (Claire Brétécher) ; Ludwig, la 7ème ; Sniper, Le crew est de sortie ; Mafiak, C'est la guerre ; Roots Manuva, The show must go on ; La rumeur, Je connais les cauchemars ; Wu-Tang Clan, I can't go to sleep ; Sheitan, Bâtards de barbares ; Pink Floyd, Main theme (More) ; Kate Northrop, The orphan ; Larry Coryell, Sophisticate lady ; Les Absinthes - Gaston Couté, Le gâs qu'a mal tourné (fin XIXème) ; Joan Pau Verdier, Fils de loup ; Bob Marley, Redemption song ; Axel Bauer, Cargo ; Yves Simon ; Damoclès ; le Soft Machine à Londres en 1969 ; Pink Floyd, Zabrisky point ; Sacred Spirit ; Daniel Balavoine ; Coluche ; Dieudonné ; citation de Bakounine ; les Poppys, Rien n'a changé ; 2 guitares acoustiques d'amateurs sur le thème du Money des Flamands Roses ; le rap combattant de Calavera, Chanson noire du capitalisme ; jazz à Munich en 86 avec Keith Jarrett ; Toufik Farrouch, Kaf skoon ; les punks de Sales Majestées, Tout est bon pour faire du fric ; électronique, Shamanic druming ; un chant Lakota, Dream song ; Raggea avec Augustus Pablo, 555 dub street ; Jean-Roger Caussimon, Chanson malhonnête ; Olivier Delamarche ; Groland ; Anne Azema avec un chant sacré du moyen-âge occitan ; Grateful Dead, Help on the way (76, en public) ; Groundation, Dem rise ; Selah Sue, Raggamuffin (2 versions, seule avec sa guitare et en public) ; Nathalie Cardone, Hasta siempre ; Indiens français, Vallespoir ; Jimi Hendrix, Indian song (rare) ; CCR (Creedence Clearwater Revival), I heard it thought the grapewine ; John Mayall, Medecine man ; le Crazy Horse de Neil Young, Greendale ; Elvis Perkins, Gipsy Davey ; Grand Funk Railroad, Inside looking out (1969) ; Catherine Lara en 72, Ad libitum ; François Béranger, Prisons ; Klaus Schulze, Synthasy ; Neil Young et Patti Smith, Helpless ; Joan Pau Verdier, Je suis un cri ; CCR (Creedence Clearwater Revival), Effigy ; The Police, Message in a bootle (Atlanta 83) ; Magma sous l'sun, Police-police (rap) ; Nirvana, Something in the way (New-York). Gong, You (passage "céleste"), Roy Buchanan, Short fuse (blues) ; Pink Floyd, Main theme (album More) ; Syd Barrett, Opel + Effervescing elephant ; George Harrison, All things must pas (accoustique) ; Eddie Cochran, Nervous breakdown ; Soazig, Ar soudarded (celtique) ; Urbanspecies, Realityche ; Ekseption, 5th de Beethoven (1969) ; Léo Ferré, Il n'y a plus rien ; TYA (Ten Years After), One of these days ; le film Archimède le clochard ; Satan's Circus ; Rory Gallagher, What in the world, en 1973 à Londres ; un chant collectif berbère du haut Atlas ; SoapSkin, Voyage ; Ali Farka Touré, I go ka ; Canned Heat, Going up the country ; Selah Sue, Bim, bam, boum ; Bernard Lavilliers, Urubu, en 1980 à Montréal ; Gaël Horellou, Silence ; Sex Pistol, Anarchy in U.K. (en public) ; Johannes Brahms ; PierPolJack ; Alain Bashung, Animal on est mal (chanson de Gérard Manset en 1968) ; Manset largement présent en seconde partie avec La mort d'Orion et Ailleurs ; Pink Floyd, Atom heart mother ; Peter Tosh, Fire-fire ; Mélanie, Beautiful people ; Imago, La mosquée ; Jacques Higelin et Areski Belkacem, Remember (où je n'ai gardé que l'air "'hantant") ; associés à Brigitte Fontaine, Je veux des coupables ; Bertand Cantat, Nous n'avons fait que fuir ; Brigitte et Bertrand, Les vergers ainsi que Je suis IN, inadapté(e) ; Brigitte et Areski en 1970, Le bonheur et L'été ; Mélanie Safka, Purple haze ; Marianne Faithfull, Sister morphine ; Patti Smith avec un titre de Nirvana, Smells like teen spirit ; Gérard Manset, Revivre ; Pete Townshend (des Who), Don't get fooled again (acoustique en 1979) ; un passage du film "Le grand soir" ; Thomas Ngijo ; Dieudonné.

 

NEW : t-shirt EN MARGE, création originale,

 Clik sur l'image

Agréable, robuste, qualité des couleurs, en coupe homme et femme noir.

Coton biologique de Turquie, tissage effectué au Portugal, impression avec procédé révolutionnaire 100 % écologique encre à eau réalisée dans les Côtes d'Armor.



15/07/2011
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres