Emissions de la 47ème à la 55ème - saison 5.

Radios En marge, saison 2010/11

RPH, Radio Pays d'Hérault : mensuelle Lundi 20h, rediff Dimanche 21h.

RSA, Radio Saint Affrique : mensuelle Samedi 14h, rediff Mercredi 22h.

Radio Larzac : hebdo Vendredi 17h.

Radio d'Oc : hebdo Samedi 15h, rediff Mardi 18h30.

CKIA Québec : Hebdo Vendredi 15h (heure canadienne).

Ces radios ont toutes un site, certaines avec podcast - clik dans Liens radios.

 

Pour écouter ou télécharger une émission, clik sur l'émission désirée

==> sur la page de téléchargement = clik sur le code de l'émission en rouge.

 

Emission n°47

  Nouvelle série En marge - 2010/11 - avec un changement de taille puisque nous sommes dorénavant 2 auteurs-raconteurs. "Al le poète" (apellation tirée de quelques récits où je l'ai fait déjà apparaitre, comme "Le livre des coïncidences") vient enrichir les nouvelles émissions. C'est avec lui que En marge est née avant sa création radiophonique. Poète maudit ?  Promis à la gloire par ses pairs ainsi que par les journaux et revues de l'époque, l'ORTF, la RTB, le centre Beaubourg, France-Culture (Poésie ininterrompue), sa maison d'édition Jean-Jacques Pauvert (La somme instrumentale, Objet logique à perte de vue)... Al - Alain Rémila - a tout plaqué d'un coup, préférant l'aventure à la littérature - comme peut-être, on ne peut s'empêcher d'y penser, un certain Arthur Rimbaud en son temps (ils ont de commun leurs initiales...). Si Rimbaud avait survécu à sa mésaventure de santé, aurait-il plus tard repris la plume pour narrer en récits ses histoires d'aventurier et d'éventuelle quête spirituelle ?  Je veux le croire - cette question m'obsède lorsque je re-re-relis ce génie du verbe.

Pour cette première apparition de "Al le poète" sur nos ondes libres, En marge n°47, j'ai choisi l'ouverture d'un livre magnifique : Le chevalier de la poussière. Il y est question de sa rencontre avec "Jacques le poète" (Prévert) à Saint Paul de Vence en Provence. Dans ce récit, comme dans d'autres qui suivront au gré des n° En marge, nous sommes en présence d'une sorte de "témoignage occulte" à propos de ce que l'on peut estimer avoir fabriqué l'intellectualité actuelle. S'en suivra un second récit, complémentaire, sur "la ville la plus triste connue" (extrait de l'ouvrage : Fragments, Le cri).

Nous partageant les 57' d'émission, je ne suis par en reste dans ce n°47 en mettant à jour une histoire dans la trame "classique" de mes récits En marge : Identité(s) déchirée(s). Sur la route, encore... Rencontre avec un groupe d'adolescents délinquants.

 

 

Titre 48ème : L'âme des étoiles noires.
La suite du "Chevalier de la poussière" nous entraine à  Montmartre, "Impasse du moulin", avec Jacques Prévert. Alain ("Al le poète") nous y témoigne surtout d'un écrivain joué au théâtre et maudit poète : André de Richaud, une âme d'étoile noire... A qui le médecin-chef de l'asile de Rodez confiera Antonin Artaud quelques jours en 46, pour voir comment lui irait la liberté - en vain... Le désespoir d'Artaud s'avérant un véritable martyre.
S'en suivront 2 petits textes : Âme, es-tu là? - et : 1000 choses. Puis succession de courts récits, d'un raconteur à l'autre : Fruit défendu, Arc-en-ciel et étoiles noires, La mer en mémoire, La sorcière inconnue.

 

 

 49ème = La vie à mort !
La violence, la mort, l'amour, l'utopie... Et puis, la vie continue avec ses réalités quotidiennes et ses petits quelques-choses d'humanité qui donnent envie de connaitre, de rencontrer, de vibrer, de se battre aussi - comme si la fin du monde était pour la minute qui suit.
49ème émission En marge, et poursuite du récit Le chevalier de la poussière où l'épisode de La rue du 13ème pique nous témoigne de la curiosité de Notre poète, Al, encore adolescent, à rencontrer, Prévert présent, un autre des plus grands poètes contemporains de langue française : Yves Bonnefoy - dans un passage où quelques-fois les attitudes, les silences et les souffles sont décrits comme autant de réponses aux intransigeances du temps.
Pour cette 49ème, plusieurs "petites choses" s'en suivent... 3 textes : Je pense, donc je pense ; L'avenir est pirate ; Prière du soir, prière d'espoir - et 3 récits : Quatre garçons dans le néant, La mort en fête et, de Al, un petit bijou tant par l'écriture que par l'interprétation : Le cri (Le marché de gros). Pour terminer, une chanson perso : Monde heureux.

 

Titre 50ème : En marge et Cie.
Salut la vie, salut les vies...!
Voilà un peu plus de 5 ans que l'émission En marge est née - précisément le 10 Octobre 2005 sur RPH (Radio Pays d'Hérault) - et arrive la 50ème, une spéciale... Puisque quelques animateurs de la station ont osé enregistrer de la chose écrite par eux ; ou ont choisi de lire textes, récits, poèmes, originalités servies avec coeur et un soupçon d'angoisse, ignorant comment j'allais traiter leur performance au montage.
Pour leurs humeurs hétéroclites, merci à Patrick, Françoise, Alain, Stéphane et Stéphane, Sylvie, Marc, Pierre et Jean-Louis - sans oublier la participation technique de David et Olivier.

En route pour 50 autres...

 

 

 GUERRES DE CRIMES. 51ème émission En marge, après la spéciale 50ème, retrouvailles avec les tribulations adolescentes de Al le poète - pour les deux derniers volets du CHEVALIER DE LA POUSSIÈRE : Plus jamais et A la recherche de René Char. Pérégrinations aux troubles garantis...
Le titre de cette 51ème - Guerres de crimes - trouve partie de sa substance dans : Quand le monde a failli changer - vision en retour aux années 60, plus particulièrement l'année 68 et l'assassinat de Bobby Kennedy à Los Angeles, la cité des anges.
Guerres de crimes - tout en pluriels - où plongée en 14-18 par la lecture d'extraits de UNE SOUPE AUX HERBES SAUVAGES, livre-récit publié en 77 - dont l'auteure, Émilie Carles, institutrice anarchiste (ça nous rappellerait pas Louise Michel ça ?), nous choque à en pleurer.

 

 

LITTÉRATURES ET AUTRES MALÉDICTIONS.
Il y a des littératures écrites en marge de la littérature publiée
Dans ce 52ème n° - Littératures et autres malédictions - Al le poète raconte l'histoire de sa rupture d'avec le milieu littéraire - Claude Esteban, André Dubouchet, Paul Celan, Jacques Dupin, Louis-René des Forêts, Edmond Jabès... Grands noms de la poésie littéraire contemporaine.
Dans son "Voyage vers Yves Bey", Al révèle aussi sa quête de père spirituel en Prévert et sa cassure avec le poète. Voyage en deux parties : la 1ère à Lausanne lors d'une importante exposition d'art, pourrait s'intituler "L'éclipse" ; et l'autre à Marseille à l'occasion des états généraux de la poésie - "Jeunes loups en liberté" - plongée dans ce qui pourrait s'apparenter à un règlement de comptes.
Le cœur parle... De confessions en révélations, avec des yeux en marge - ceux d'un vagabond céleste, ceux d'une lucidité.
Bonne part de l'émission étant consacrée à ce "Voyage vers Yves Bey", il restait toutefois une petite place pour une Scène extraordinaire de l'ordinaire : "La comédie des gitanes" - croisée de deux gitanes diseuses de bonne-aventure.

 

 

POUR LE MEILLEUR ET POUR LE PIRE.N° 53 d'En Marge, qui renoue avec l'esprit rock n'roll et la tonalité
qui habitaient souvent, à 88,5%, les En Marge des débuts de l'émission -
la plume, plus forte que l'épée ?
Une première histoire - Non-lieu - relate la confrontation à un juge
décidé à briser la vie d'un père seul avec ses deux jeunes enfants.
Alors que les femmes revendiquent justement des droits depuis des
décennies, les hommes ont certainement des devoirs de lutte en certains
domaines - comme celui des enfants. "Non-lieu" tente d'imposer cette
réflexion face à une machinerie judiciaire au service de morales
broyeuses d'idéaux humains simples - putain de justice !
Ensuite, une chanson-compo perso sentimentale face à un internement
psychiatrique : Les murs blancs de Blanche.
Puis un second récit : Le manteau - où tout commence par de rapides
retrouvailles entre deux potes routards, dans une communauté "baba" au
pied des Pyrénées. Le collègue part à San-Sebastian, pour "un plan
fumée" aventureux. En reviendra t-il ?  Une pré-cognition fraternelle
semble pouvoir l'y aider...
Sons qui habillent et décoiffent : Satan's Circus ; Peter Gabriel,
Passion ; Aqme, Hérésie ; Augustus Pablo, 555 Dub street (Reggae) ; Joan
Pau Verdier, Croisées de chemins ; Rinocérose, Mind city ; encore Joan
Pau Verdier, avec l'extraordinaire Tabou le chat ; Kat Onoma, dans une
version du Radioactivity des Kraft Verk - titre précurseur des nuages
invisibles qui nous menacent... Un mixage "Nature et folie", quelques
bruitages et quelques oiseaux.

 

 

C'EST POUR QUAND LE NIRVANA ? 54ème, Rock n'Roll Again...! Encore un récit "rock n'roll" au commencement : Tout quitter !  transportant au milieu des années 70, où 5 barbares de la banlieue nord de Paris descendent un soir sur la capitale à bord d'une berline volée pour une nuit de provocations, bagarres, braquages, arnaques, cambriolages - 20 ans et la prison au bout du chemin de sa jeunesse - Violence, alcool et no-futur. Ensuite, deux époques plus loin, une histoire de marins singuliers, des loups aux rêves plus grands que les continents. L'action se déroule à Sète - Nirvana et spiritisme - une séance de spiritisme dans le tangage d'une cabine ponctue des envies d'ailleurs au delà des terres et des mers. Puis une anecdote à propos d'une entrée dans un concert psychédélique - Rayon jaune de soleil - c'est aussi le nom d'un LSD : Yellow Sunshine. Enfin, une autre historiette anecdotique conduisant à s'interroger sur la coïncidence et le hasard, le sort : Mon frère.

 

 

55ème et dernière de la saison 5 : DES LIBERTES D'AILLEURS. 4 récits bien différents... Camion fou : les mystiques sont souvent alpinistes. Gravir un sommet est une liberté... Mais ici, plus dure est la chute. L'abri : quitter l'humanité pour rencontrer le monde, une liberté pas toujours utopique... Même, et surtout peut-être, dans une tempête où une nature invisible, un sentier lumineux, trace le chemin. Un moment de coupe du monde : un moment d'une liberté où on peut se croire seul au monde. Cirque Prévert : liberté d'imagination - quand Al le poète se rappelle Jacques Prévert et un cirque débarquant en rade de Brest. S'il n'est pas prouvé que LA Liberté existe, des libertés se vivent...

 

*    &    @   #    *

 

 

NEW : t-shirt EN MARGE, création originale,

 Clik sur l'image

Agréable, robuste, qualité des couleurs, en coupe homme et femme noir.

Coton biologique de Turquie, tissage effectué au Portugal, impression avec procédé révolutionnaire 100 % écologique encre à eau réalisée dans les Côtes d'Armor.


 



15/07/2011
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres